Une envie de maternité (Part 4)

Lors de mon dernier article concernant cette fameuse saga sur la maternité je vous quittais lors de l’ouverture de mes analyses de sang le 27 novembre 2015

La biologiste du laboratoire m’a donc confirmé ce que je pensais avoir compris après plusieurs recherches sur internet et mes quelques réflexions… J’étais bel et bien enceinte d’environs 4 semaines. Après l’annonce de la nouvelle je suis comment dire « dans un état second« , pourquoi me diriez-vous ? Bah tout simplement car je ne pensais pas tomber réellement enceinte après seulement un mois d’arrêt de contraceptif et parce qu’aussi je me demande si la nouvelle serait bonne pour mon Chéri .

Mon premier réflexe fût de téléphoner à mon père (eh oui je n’ai pas pu garder ça pour moi et j’avais très peur de la réaction de l’Homme à la maison). Je lui explique la situation et il me félicite et je lui dis que de mon côté je ne sais pas si je dois me réjouir ou non de la nouvelle.

J’arrive donc à la maison et j’annonce la nouvelle à l’Homme, je crois qu’il était finalement sous le choc. Il n’a pas vraiment réalisé, pas plus de réaction que ça, juste un bisou mais je ne savais pas s’il était ou non. Finalement le premier réflexe qu’il a eu lui aussi s’est de téléphoner à sa maman et de lui annoncer la nouvelle.

Le lendemain je vais donc rejoindre une amie avec qui je déjeune, à ce moment là je réalise que cacher ce début de grossesse jusqu’à la douzième semaine va être ultra difficile d’autant plus que ma meilleure amie et moi nous sommes comme des sœurs et qu’effectivement je veux lui dire. Victoire, la journée se termine et j’ai réussi à tenir mais langue (mais pour combien de temps ???).

A mon retour at home je ne souhaite qu’une seule chose boire un verre de Coca Light, quelle erreur je m’oppose de suite à un refus du Chéri qui me répond qu’à partir de maintenant je vais absolument devoir bannir, le Coca, le rosé, les sushis, le fromage, l’aspartame et tout un tas d’autres aliments. Un peu choquée, je lui dis bah finalement tu es content ? Je précise également car depuis hier je suis un peu dans le doute… Ouf de soulagement il me prend ENFIN dans ses bras et laisse plus ou moins exploser sa joie (24 heures plus tard quand même)…. Pendant cette soirée nous sommes heureux et on pense à l’avenir, on peut vraiment dire que l’on fait des plans sur la comète pour le coup.

Le week-end s’achève et dès le lundi matin je contacte ma Gynécologue pour l’informer des résultats du test positif, et elle me donne aussitôt rendez-vous le mercredi pour une première échographie… Du lundi au mercredi les nuits ont été assez agitées… je n’ai pas arrêté de me torturer l’esprit avec une seule question, est-ce que l’embryon est bien implanté dans mon utérus, eh oui j’ai une terrible angoisse de faire une grossesse extra-utérine et étant donné les conséquences qui peuvent en suivre je vous avoue que ce n’était pas facile à occulter.

Les jours continuent de passer et je me rends ENFIN à mon rendez-vous…

Je vous raconterai bien entendu la suite des événements, d’ailleurs nous approchons de la fin de la Saga, je ne vous en dit pas plus !!!

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

 

Une envie de maternité (Part 3)

Lors de mon dernier article je vous quittais le 25 novembre 2015 au soir.

Le 26 novembre 2015 au matin je me suis donc réveillée avec toujours d’horribles nausées mais également avec des vertiges. Après deux ou trois tentatives afin de me lever je décide finalement de rester au lit. Les heures passent et arrive 13h, pas d’amélioration. Je me souviens soudainement qu’une de mes collègues m’avais parlé la veille d’une épidémie de gastro (chanceuse comme je suis je pense de suite avoir attrapé cette saloperie). N’arrivant pas à me sentir mieux je décide finalement de contacter SOS médecin.

L’après-midi je végète sur le canapé en attendant le médecin. Il arrive finalement aux alentours de 19h. Après quelques minutes de discussion il remarque de suite mon état de fatigue très avancé. Il me demande de quoi je souffre, je lui explique donc que depuis le début de la semaine je n’arrive pas à faire de vrai repas et que je suis complètement perturbée à l’idée de ne rien pouvoir avaler (forcément ancienne anorexique que je suis). Il me prend la tension, regarde si j’ai de la fièvre… Quelques minutes plus tard il me pose une question : « A quand remonte vos dernières règles ? » Eh bien j’ai eu des règles ce mois-ci enfin elles étaient un peu bizarre je vous l’avoue (elles étaient marrons), bah moi ça ne m’avais pas vraiment choquée car pensant que j’avais arrêté mon contraceptif je pensais que mon corps était en train d’éjecter toutes les restes « chimiques » liés à la prise de ce médicament. Ni une ni deux le médecin me demande si je désire un « enfant », je lui explique que oui qu’effectivement c’était un de mes projets. Il me prescrit alors une prise de sang ainsi qu’une échographie vaginale mais également des anti vomitifs qui je vous l’avoue ne m’ont pas vraiment soulagé.

Lorsque mon Amoureux rentre à la maison, je lui explique ceci… Il me répond, demain tu file faire ta prise de sans et au moins tu seras fixée… Malheureusement la soirée ne s’achève pas aussi bien que prévue. Je passe la soirée seule vraiment angoissée, impossible de dormir ni d’être rassurée, une fois mon amoureux de retour nous faisons ensemble une nuit blanche.

Le lendemain matin je me rends donc comme prévu au laboratoire… Je fais ma pris de sang… Mais je suis persuadée de ne pas être enceinte et je ne comprends pas l’insistance du médecin pour cette prise de sang car le résultat sera forcément négatif (punaise jle sais moi).

Je continue ma journée car effectivement je suis arrêtée car épuisée. Aux environs de 17h je vais chercher les résultats au laboratoire. Je vais faire quelques courses tout en laissant mes résultats dans mon sac et ce jamais les ouvrir parce que oui je le sais il sont négatifs. Mon Amoureux me demande d’un air détaché : « alors tu as les résultats » je lui réponds que oui mais que je n’ai pas encore ouvert l’enveloppe car ils sont négatifs. Il m’arrache l’enveloppe des mains et l’ouvre. Il me dit bah franchement je n’y comprends rien. Jme décide à consulter les résultats et je vous avoue ne rien avoir compris non plus (enfin si j’avais compris mais bon je voulais en être certaine). Je me rends donc sur internet pour en savoir un peu plus… bon eh bien cela ce m’aide pas non plus. Je décide donc de mettre mon manteau et de retourner au laboratoire pour que l’on m’explique.

Alors je fais la course jusqu’au labo… Je rentre et à ce moment là la dame de l’accueil me dit, c’est marrant mais j’étais certaine de vous revoir une fois que vous auriez ouvert vos résultats…

Le verdict vous le saurez vendredi prochain je ne vous en dit pas plus 😉

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

Une envie de maternité (Part 2)

Voici la seconde partie de mon aventure concernant mon envie de « Maternité »

Dans mon dernier article je m’étais plus ou moins arrêtée à fin septembre 2015 lorsque mon Amoureux et moi nous avions Enfin pris la décision… Cette fameuse décision censée changer toute notre vie.

Pour être tout à fait honnête, l’arrêt des contraceptifs par voie oral à quelque peu perturbé mon quotidien. Comment vous dire j’étais habituée à attendre mes chères amies « mes règles« , chaque mardi suivant l’arrêt l’arrêt de celui-ci. Eh bien je me suis très vite rendue à l’évidence que j’allais devoir investir dans un agenda afin de noter les événements marquants de mon cycle. Je vais malgré tout vous avouer qu’étant une jeune femme assez organisée et très pointilleuse, j’avais dores et déjà acheté un agenda tout neuf pour la rentré 2015 (comme les étudiants lol), eh oui je ne peux pas vivre sans avoir un pense bête pour mes rdv ou les dates d’anniversaires que je suis susceptible d’oublier.

Alors premier cycle sans contraceptif : eh bien je commence par noter bien entendu la date de début de mes dernières règles tout en sachant qu’à la fin de celle-ci je vais ENFIN lâcher prise… Je note aussi la date de fin… et puis bien entendu, après m’être renseignée et avoir interrogé ma Gygy je note plus ou moins de façon fiable ma date « présumée » d’ovulation (je vous expliquerai pourquoi ceci me semble plus ou moins fiable).

Les semaines passent et ressemblent finalement, tout est bien noté dans mon petit agenda… Je réalise aujourd’hui que bien que tout soit plus ou moins programmé… bah je n’y fais pas vraiment attention. Pourquoi je n’y prête pas attention vous allez me le demander ???!!???

Eh bien disons que mon quotidien est plus qu’intensif… Eh oui j’arrête tout fin septembre et j’apprends mi-octobre que je vais ENFIN déménager… Outre ce changement personnel il se passe énormément de chose côté professionnel. En effet, l’entreprise pour laquelle je travaille ne cesse de grandir et de grandir… Comment vous dire j’ai appris début septembre que dès début novembre ma boîte allait acquérir un cabinet de courtage en assurance sur le déclin et que nous allions donc devoir bosser deux fois plus lors du transfert de portefeuille et cela m’angoisse vraiment beaucoup.

Fin octobre rime pour moi avec cartons, ménages, démarches administratives mais aussi avec un stress côté professionnel et une peur de ne pas être à la hauteur de ce lundi 2 novembre 2015 lors de ce transfert de portefeuille (j’en ai fait des nuit blanches…). Entre temps nous nous sommes officiellement PACSES avec mon amoureux, une date que nous attendions avec beaucoup d’impatience. Le PACS m’a affectivement permis de lâcher prise pendant un week-end de quatre jours me permettant de profiter de mon Homme et des joies d’une vraie vie officielle avec lui.

Lundi 2 novembre 2015, je me souviens avoir très peu dodo la veille au soir, eh oui nous avions commencé nos cartons et le deux pièces que nous occupions jusque là était complètement en bordel… Le jour du transfert de portefeuille est ENFIN arrivé au boulot, une journée de stress et d’inquiétude à la fois, mais ce fût également une journée pleine de rebondissements. Finalement, malgré quelques impondérables les choses se sont plutôt bien passées et les courtiers avec lesquels nous allions devoir collaborer se sont révélés super compréhensifs et très patients avec nous (ouf de soulagement). Je vous avoue que je dois quand même remercier mes collègues les plus proches qui ont su être présents pour moi car j’étais totalement en stress !!!!

J’étais plus qu’heureuse de terminer cette semaine car la fin de celle-ci allait être topissime, eh oui nous déménagions le 7 novembre !!! Chouette !!! M’enfin, le déménagement à été chaotique quand même, figurez-vous que j’ai sans le vouloir perdu les clés du camion et que cela fût le début d’une grosse engueulade avec mon Homme 🙁 Finalement cela s’est plus ou moins bien passé… Heureusement me direz-vous …

Pourquoi je vous raconte tout ceci, vous allez le comprendre bien plus tard, mais je vous assure que tout est lié rassurez-vous 😉

Après une semaine passée dans le nouvel appart’ nous avons enfin l’aide de Dad’ pour quelques finitions… mais comment vous dire… Dad’ arrive sur Paris le 11 ou 12 novembre… le 13 novembre après un super resto’ nous sommes totalement choqués en rentrant à la maison… Les coups de feu et les cris suite aux attentats nous traumatisent. La semaine qui s’en suit fût un vrai cauchemar avec l’angoisse de prendre les transport, le regard des autres et j’en passe… Bref jusqu’aux alentours du 25 novembre j’étais dans un états plus que second.

La semaine du 23 novembre commence de façon quelque peu particulière, je me sens vaseuse, fatiguée et plus qu’irritable… Je perds chaque jour un peu plus l’appétit et j’ai des troubles du sommeil !!! Comment vous dire, ni une ni deux je panique et pensant que s’est probablement un des effets second des attentats j’écris de suite à mon psy afin du lui demander un rdv en urgence. La semaine continue et chaque jour devient de plus en plus difficile, je me souviens qu’un matin je suis arrivée en boulot en catastrophe et que je suis montée au deuxième étage afin de vomir 🙁 (pas fun me direz-vous). Je persévère malgré tout jusqu’au mercredi soir où je rentre exténuée at homme sans rien avoir pu avaler de la journée et que Chéri me dit : si demain tu ne te sens pas mieux tu restes ici

Eh bien le 26 novembre 2015 je n’ai finalement pas pu me lever et c’est  partir de ce jour que commence mon histoire…

La suite est à suivre dans une semaine…

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

Une envie de maternité (Part 1)

Me revoici pour un article un peu plus sérieux…

Par quoi commencer… eh bien il y a maintenant quatre ans j’ai eu la chance de rencontrer l’Homme de ma Vie celui avec qui je souhaite réaliser mes projets et mes rêves de petite fille…

Après les premiers mois ensemble, la vie de couple à deux, les vacances et le quotidien eh bien il arrive un moment où notre horloge biologique de femme commence à se manifester. Vous voyez sans doute de quoi je parle, j’ai passé le cap de la trentaine bien avancée et mon chéri approche des 35 ans… Après un été 2015 assez chaotique, nous avions enfin l’envie de nous lancer dans cette grande aventure…

Après ma seule et unique semaine de vacances estivale, je me rends donc très rapidement chez ma doctoresse pour femme afin de faire un petit bilan et d’être rassurée quant à ma capacité d’enfanté un jour. Après plus d’un mois d’attente, ce rdv arrive enfin, manque de bol impossible d’être examinée en globalité du coup, elle m’a principalement rassurée en me disant que je n’avais pas de raison de m’inquiéter car j’étais jeune et en bonne santé !!! Donc de retour à la maison, je fais un compte rendu de ce rdv à l’Amoureux et je lui pose la question… Cette question que les Hommes doivent redouter le plus : Mon chéri, on fait quoi maintenant ? Je reprends mon contraceptif ou pas ?? En gros la question était plus de style, bon bah alors on s’y met ou pas ? Jveux pas tomber enceinte à 40 ans non plus…

L’Homme me regarde avec des yeux ronds car il ne devait sans doute pas s’attendre à cette question… Il me regarde et me dit bon eh bien si tu sens prête allons y !!!!!

Nous nous sommes donc lancés dans cette folle aventure tout juste fin septembre 2015… De mon côté je n’avais sans doute pas encore réalisé ce que cela allait impliquer et les bouleversements que j’allais vivre… Je vous le dit de par mon expérience, se lancer dans un tel projet peut sembler naturel et normal, mais il peut être vraiment pleins d’obstacles plus fous les uns que les autres… On ne réalise ceci qu’au fil des mois et des semaines… Si vous voulez mon avis une telle aventure rapproche ou sépare un couple que les choses se passent bien ou mal…

Me concernant le plus difficile c’est de ne plus avoir de Maman à qui confier mes angoisses et peurs car j’ai vécu dans une situation qui m’étais totalement inconnue 🙁

Le reste de cette folle aventure est à suivre  dans mon prochain article (…)

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

Les histoires d’amour(s) qui nous gâchent la vie (Part 5)

Lors de mon dernier article concernant mes aventures amoureuses je vous parlais de l’homme qui m’avais complètement brisé le cœur. Si je veux être sincère il m’a littéralement laissé et abandonné dans un état lamentable. Pour clore le sujet le concernant, j’ai mis des mois entiers à m’en remettre et pour couronner le tout j’ai fait une grosse dépression… Attention, je n’ai pas fait de dépression à cause de lui à proprement parlé, ce fut juste l’élément déclencheur, la goutte d’eau qui a fait déborder mon vase déjà beaucoup trop plein depuis des années. J’ai donc pris beaucoup de recul, du temps pour moi dans une clinique spécialisée ce qui m’a permis de me recentrer et de savoir ce que je souhaitais réellement faire, nous étions alors début 2013.

Cependant, je ne souhaitais pas m’avouer vaincue côté cœur alors j’avais malgré tout décidé de me remettre en chasse si je puis dire ainsi 😉 Quelques semaines avant ma date d’entrée en clinique je m’étais donc inscrite sur plusieurs sites de rencontres. Bah oui désespérée j’étais et comme je ne sortais que très peu je pensais que le virtuel serait sans doute une bonne idée avant d’envisager le face à face avec un bel apollon.

Entre plusieurs allers retours chez mon père et ma date d’entrée en clinique j’ai malgré tout réussi à discuter assez longuement avec un Homme assez sympa et qui je ne sais pas pourquoi semblait me plaire.

En fait si je sais très bien pourquoi, il était un peu plus âgé que moi, il avait une vraie situation stable, il était posé, sérieux SURTOUT il avait déjà un vécu et semblait savoir ce qu’il voulait dans le futur car il était déjà papa d’un petit garçon de cinq ans.

Nous discutions encore ensemble lors de mon entrée en clinique et nous nous étions pas rencontrés. Cependant, j’avais été très franche avec lui me concernant et je lui avais expliqué que ce séjour m’était indispensable pour me reconstruire et envisager l’avenir sous de meilleurs jours. Ce qui m’avait vraiment conquise c’est l‘absence de jugement quant à  ma situation personnel et l’acceptation de mon choix.

J’entre finalement en clinique, je conserve avec chance mon téléphone portable et nous continuons d’échanger ensemble. Un jour il se décide à venir me voir dans ce lieu vraiment particulier. Je me suis donc de nouveau lancé à corps perdu dans une nouvelle histoire d’amour et ce sans être vraiment rétablie de la précédente. Je vis alors sur un nuage et je suis très heureuse. J’arrive à passer mon temps de sortie autorisé avec lui ainsi que mes week-end de permission.

Je suis restée environ deux mois en clinique et pendant toute cette période cet Homme a été présent pour moi, il m’a soutenu, encouragé et motivé afin de reprendre ma vie en main. Le jour de ma sortie il était encore présent et je croyais vraiment avoir trouvé le bon (enfin !!!). Cependant une sortie de clinique, le quotidien à gérer, faire des tonnes de démarches administratives. Bref, ni une ni deux le bel Homme que je pensais être le mien prend de la distance et je comprends vite que malheureusement je vais vite me retrouver de nouveau célibataire. Finalement je n’étais qu’une passade pour lui et non la future belle-maman de son fils.

Après avoir fait un bilan concernant cette histoire je réalise que nous n’avions vraiment aucun point commun tant au niveau affectif qu’au niveau beaucoup plus privé si vous voyez de quoi je veux parler.

Eh oui lorsque j’étais assistée par des tonnes de médicaments il était vraiment plus facile de me demander de faire un tas de chose que jamais je n’aurais accepté en tant normal.  Alors je remercie chaque jour le ciel de m’avoir éloigné de lui.

J’en suis d’autant plus heureuse car quelques mois après cette énième rupture je rencontrais mon Prince Charmant, l’Homme de mes rêves, celui qui ne se fait pas passer pour ce qu’il n’est pas. C’est Mon Chou à Moi 😉

♥♥♥

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

 

Les histoires d’amour(s) qui nous gâchent la vie (Part 4)

Je reprends le fil de mon récit concernant mon aventure avec un Homme dénué d’intelligence…

Où en étais-je ? Ah oui au début d’une relation qui me semblait vraiment parfaite, sorties, restaurants, balades et j’en passe. Qu’est-ce qu’il pouvait être gentil et tendre. J’y croyais tellement fort qu’après notre premier mois de relation je le présente à ma meilleure amie, j’étais ravie car son impression était bonne alors je me suis dit que c’était probablement l’occasion de foncer un peu plus et de ma laisser aller.

Les semaines passent et tout est vraiment génial… Pour mon anniversaire ma meilleure amie organise également une fête surprise avec la complicité de Monsieur, ah lalala une soirée formidable que me donne l’occasion de tomber éperdument amoureuse de ce crétin fini.

C’est au mois de mai que les choses commencent à se gâter entre nous… Je le trouve bizarre et distant finalement. Il voulait me présenter à la terre entière et en l’espace de quelques jours il change complètement d’avis et me dit clairement qu’il souhaite maintenant que notre relation soit plus ou moins secrète et qu’elle ne regarde que nous. En clair il n’envisage clairement pas de présenter à ses proches et me fait comprendre que je ne dois pas espérer qu’il revoit de nouveau mes amis (coup de massue car à cette époque mes amis était vraiment toute ma vie).

J’étais naïve et très amoureuse alors je cède et pendant des mois je pense que c’est toujours le compte de fée et que mon nuage est parfait. Mais outre le fait que je n’existe pas officiellement dans sa vie à l’égard des autres, je réalise que tout a changé… Nous ne sortons plus, nous ne faisons plus rien comme un couple digne de ce nom. Certes nous passons toujours nos nuit ensemble mais notre relation ne se résume uniquement à ça finalement.

Pendant des mois je fais comme-ci tout était parfaitement normal, eh oui Monsieur avait utilisé des arguments afin de me faire accepter son choix, « j’ai été traumatisé par ma dernière relation, mon ex m’a finalement trompé avec mon meilleur ami, je souhaite aujourd’hui me protéger« … comment ne pas tomber dans le panneau dans ce cas là (pffff pauvre chéri ou plutôt gros connard fini).

Quelques mois plus tard mes amis commencent à se demander comment je peux fréquenter quelqu’un dans ces conditions, pire il me demande clairement pourquoi il n’est jamais de la partie lors de nos nombreuses sorties. Après de nombreuses tentatives de leur part afin de me faire comprendre que j’étais dans une impasse sentimentale rien n’ faisait mais alors rien du tout. Je m’éloigne alors de mes amis avec qui j’avais tout vécu et tout partagé. Je me fais rare, discrète et ne sors que très peu. On peut dire que j’étais devenue une professionnelle dans l’art d’esquiver les sorties que nous avions coutume de faire en groupe. Pourquoi ? Parce que je pense que finalement j’avais honte, honte d’être aussi stupide pour me laisser manipuler par l’Homme… Eh oui moi qui pense avoir du caractère, je réalise que je suis incapable de rompre officiellement 🙁

Au fil du temps j’ai vécu un véritable enfer, je travaillais chaque jour avec lui et devais l’ignorer car j’en avais pas le choix, je devais aussi faire en sorte que jme fiche des autres femmes qu’il côtoyait. Eh oui, moi je n’existait pas pour lui, mais il me manquait chaque jour de respect en passant chaque minutes de son temps libre avec toutes les minettes célibataires de mon service. Toutes ces filles me détestaient, je les détestais également mais pour de mauvaises raison, juste par jalousie, une jalousie folle et incontrôlable.

Cette histoire a duré presque deux ans, jusqu’au jour où complètement à bout j’ai littéralement pété un plomb, disons que cette histoire à été l’élément déclencheur de ce qui me rongeait de l’intérieur depuis des années… J’ai craqué oui, j’ai décidé de tout arrêter et de repartir de zéro… Ce mec avait abusé de moi de toutes les manières possibles, surtout psychologiquement.

Je décide de dire stop et Enfin d’aller de l’avant et de chercher d’où vient ce problème qui me rend si vulnérable, je me fait aider par des personnes compétentes et j’en sors aujourd’hui grandie et heureuse. Finalement ce ptit crétin m’aura tout de même permis de me poser les bonnes questions et de repartir à zéro afin de créer mon futur, celui qui me rend heureuse aujourd’hui 😉

A noter que j’ai revu le personnage en question, malheureusement on habitait la même ville. La dernière fois que je l’ai croisé c’était au restaurant près de chez moi et j’étais fière si fière car j’étais enceinte de six ou sept mois et que j’étais accompagnée par l’Amoureux !!!!!

♥♥♥

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

Les histoires d’amour(s) qui nous gâchent la vie (Part 3)

Après l’histoire de ma petite idylle avec un ancien collègue pas très fidèle, une autre histoire m’a marqué.

J’avais dit que jamais je ne retenterai une relation avec quelqu’un du boulot. Vous savez quoi, j’ai malheureusement pas su tenir cette promesse faite à moi-même (c’est vraiment triste car cette histoire vaut sans doute la palme d’or du festival de la connerie humaine, si si je vous l’assure).

Remontons un peu le temps…

Début 2011, je décroche enfin ce CDI tant attendu dans un cabinet de courtage situé à Asnières sur Seine. Je commence mon poste début février toute contente et enjouée car une nouvelle aventure débute avec enfin la sécurité de l’emploi pour moi et la possibilité d’envisager un peu l’avenir sous un meilleur jour.

Le premier mois se passe vraiment super bien mon équipe est plutôt sympa et j’y ai retrouvé une connaissance croisée lors d’un précédent poste pour le coup cela me permet de sympathiser rapidement avec tout le monde et je me sens vraiment bien.

Le second mois passe très vite également, et je ne sais pas pourquoi mais je noue des liens particuliers avec ce mec qui pourtant ne correspond pas du tout à mon idéal masculin. Eh oui comment vous dire il est de type asiatique (bien que très mignon il n’y a rien de raciste dans mes propos), il est assez petit et à de l’humour, c’est sans doute pour cela que je suis sans doute tombée dans le panneau (quoi que va savoir lol). Après des échanges par mails (je précise sur la boîte mail du boulot pas très classe oui je sais bien) nous décidons d’échanger nos numéros de téléphone. C’est à partir de ce moment là qu’un jeu de séduction a commencé entre lui et moi. Ce jeu a d’ailleurs très bien fonctionné, je pense que c’est le cas pour l’un comme pour l’autre on ne va pas se mentir.

Après plusieurs semaines de blabla plus ou moins virtuel ce mec décide de me proposer une sortie enfin plutôt comme il le disait si bien lui même un premier rendez-vous… Croyez le ou non mais ce jeune homme avait l’air très emballé par une histoire sérieuse et c’est justement pour cela que je me suis laisser berner comme une pauvre idiote (si si je vous l’assure, je ne pourrai pas tout détailler dans cet article aujourd’hui).

Premier rendez-vous : un « dating » plutôt basique, ciné et restaurant et surtout un tas de promesse de ce bel étalon en chaleur. Tu sais si c’est sérieux entre nous pourrons même envisager de vivre ensemble… et j’en passe… Un vrai gag aujourd’hui quand j’y repense. Fin de la journée, Monsieur me raccompagne près de chez moi (eh oui à cette époque je vivais encore chez Dad’ et je ne souhaitais pas qu’il en sache trop sur ma vie perso). Le plus drôle de tout ça c’est que je n’ai pas eu de premier baiser ce jour là. Il m’envoie un sms pour me dire qu’il préfère attendre le second rendez-vous pour ne pas précipiter les choses (ah cela existe des mecs classe comme ça ??? rassurez-vous c’est très rare les filles on ne va pas se mentir lol). Effectivement second rendez-vous, premier baiser. Les semaines qui ont suivi se sont superbement bien passées, j’étais dans un vrai compte de fées (hélas cela n’a pas duré). Nous étions alors au mois de mars 2011 et juste pour vous situé un peu plus les choses, cette histoire sordide s’est terminée en 2013 mais j’ai vécu un vrai cauchemar éveillée…

Je garde la suite pour mes prochains articles… J’espère que cela pourra vous aider à ne pas faire les même erreurs que moi…

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

Les histoires d’amour(s) qui nous gâchent la vie (Part 2)

Voici la suite de mes aventures ou plutôt de mes péripéties sentimentales qui d’ailleurs me font énormément rire aujourd’hui…

J’en profite également pour apporter quelques précisions sur mon précédent article et surtout concernant la personne à laquelle je faisais référence. Je n’ai pas pour but de faire passer cette personne pour un « connard » ou tout autre chose… Je n’ai d’ailleurs pas évoqué le motif de notre « pseudo » rupture tellement celui-ci ne m’importe pas. Comme je l’ai dit au début de l’article cette personne est toujours mon ami et le restera toujours.

Pour en revenir à mon récit, je vais aujourd’hui vous parler de ce qu’on peut vraiment nommer ici un vrai (non je ne peux pas l’écrire je respecte trop sa femme et ses enfants pour ça et la rancoeur n’a pas de place ici). J’étais un peu plus vieille cette fois-ci, j’étais bachelière depuis déjà plusieurs années et après des études de droit je décidais de m’orienter vers le domaine des assurance en faisant une Licence Pro en alternance.

Je rentre donc dans un grand groupe à la Défense (je ne citerai pas le nom de la compagnie ici) et j’y passe mon année d’apprentissage. J’en garde d’ailleurs d’excellents souvenirs car j’y ai fait de magnifiques rencontres et j’y ai passé des moments mémorables.

Les semaines passent, les mois passent… et mon année d’apprentissage se termine… Elle se termine de façon un peu particulière car j’apprends par l’un de mes collègues qu’un autre serait plus ou moins intéressé par moi (bien entendu j’ai cru que c’était une blague). Je n’y ai pas vraiment prêté attention au début. Lors de mon dernier jour de boulot, on me propose de faire un ptit break In London avec plusieurs collègues. Evidemment sur le coup je sceptique car je sais que le jeune homme en question est de la partie et très franchement je n’avais pas la tête à ça… Finalement après plusieurs semaines d’hésitation je me lance et je décide de partir cinq jours en compagnie de 3 garçons. Comment résumer ce voyage, eh bien, j’ai particulièrement aimé la ville et son architecture mais petit bémol quand même il n’est vraiment pas facile d’être la seule fille au milieu de 3 mecs.  Cependant il est vrai que je m’étais un rapprochée de ce jeune homme qui était tout de même quelqu’un d’assez intelligent (quoi… qu’aujourd’hui j’en doute).

A mon retour à Paris le quotidien reprends son cours, et je continue mes recherches d’emploi. Mais je ne vais pas vous mentir, je communiquais très activement avec mon collègue qui au fil des semaines était devenu un coup de cœur (ah lala si vous saviez comme cela me pèse d’écrire ça aujourd’hui quand j’y repense).

Après des dizaines et des dizaines de sms nous nous sommes revus à plusieurs reprises pour diverses occasions… Rien de fameux pour le coup car je vous avoue que je n’étais pas du tout chaude afin d’envisager de faire le premier pas (mais là jme dis mais pourquoi cet andouille l’a fait finalement lol). Les sorties du style, restaurant, ciné, magasins, même une sortie le jour de la Saint-Valentin… Toutes ces sorties pour ne pas conclure c’est fou non. Finalement les choses se sont plus ou moins décoincées lorsque sur un coup de tête je lui propose de partir en week-end (mais j’étais vraiment barrée je crois). Après plusieurs recherches (ah j’avais oublié entre temps j’avais trouvé un poste d’intérimaire chez un gros courtier à la Défense) nous nous sommes décidés pour Bruxelles. Victoire, Enfin les choses se sont décoincées là bas (je ne vais pas détailler ici) et je suis rentrée In Paris officiellement en couple.

Malheureusement les choses n’ont pas vraiment été idylliques, nous étions effectivement en couple, mais disons que beaucoup de choses ne lui convenaient pas, mes amis par exemple qu’il ne trouvait pas assez intelligents et avec qui je me suis disputée de nombreuses fois à cause de lui. Outre mes amis je pense que cet personne avait finalement d’autres idées en tête et ça je l’ai compris à mes dépends bien trop tard…

Comment vous expliquer, à la fin de mon apprentissage, d’autres apprenties ont fait leur apparition et bien entendu l’une d’entre elles a fait bouillir l’ustensile que Monsieur (c’est une plaisanterie bien entendu) avait entre les jambes. Pour vous résumer la chose, après un dîner dans un très bon restaurant Monsieur qui devait passer la nuit chez moi décide soudainement de rentrer avec son meilleur ami de l’époque (A noter que lors de ce fameux dîner Monsieur n’a pas lâché son téléphone une seconde et je me doutais bien qu’il commençait à se moquer de moi). Finalement Monsieur n’est pas rentrer chez lui, il s’est fait accompagner chez la jeune apprentie r qui n’attendait que ça et finalement ils vont très bien ensemble. Et voilà comment une histoire qui je pensais bien partie a totalement tournée au vinaigre. Je n’ai appris la vérité seulement quelques semaines plus tard bien que mon intuition ne cessait de m’alerter…

La conclusion de cette histoire est que ce fameux couple est semble-t-il toujours ensemble et file toujours le parfait amour et forme aujourd’hui une charmante famille avec de beaux enfants. 

Ne soyons pas mauvaise langue, nous leur souhaitons bien entendu beaucoup de bonheur !

La suite à venir très vite ♥

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

Les histoires d’amour(s) qui nous gâchent la vie (Part 1)

Je vous propose une toute nouvelle catégorie d’articles « confidences« ….

Comme le précise le titre de mon article je vais aborder ici ces fameuses histoires d’amour qui malheureusement ont pour seul objectif de nous gâcher la vie. Je pense d’ailleurs que nous sommes assez nombreuses dans ce cas…

Eh oui qui n’as pas connu une première histoire d’amour à sens unique, le mec qui nous trompe et celui qui se fou ouvertement de notre gueule (personne je pense, autant être honnête, il est très rare de trouver la perle entre 16 et 25 ans).

Par quoi vais-je bien pouvoir commencer… Eh bien par ma toute première grosse peine de cœur, eh oui je suis passée par là moi aussi… Attention rien de grave, d’ailleurs je suis toujours amie avec lui et c’est bien mieux comme ça.

J’avais, je crois 17 ans à l’époque, sauf erreur de ma part… Je l’avais rencontré à l’époque car il s’agissait d’un ami de l’une de mes meilleures amies. Effectivement dans ce cas précis il m’étais presque impossible de ne pas le rencontrer. Vous allez sans doute me demander, mais comment as-tu pu avoir le coup de cœur ?? Eh bien finalement c’est très simple… à l’époque je n’avais d’yeux que pour un mec de BTS lorsque j’étais au lycée, malheureusement il ne m’a presque jamais adressé la parole. Les rares fois où il y a quelques approches il s’est finalement moqué de moi lol eh oui j’étais bien jeune à l’époque du coup j’ai mis pas mal de temps à comprendre que ce fameux étudiant de BTS n’étais qu’un crétin fini mdrrr (jeunesse quand tu nous tien lol).

Après plusieurs sorties et plusieurs soirées entre potes effectivement l’amie de ma Best Friend m’a montré beaucoup d’intérêt et oui j’ai lâché plus ou moins prise en me laissant moi aussi séduire par un jeune garçon très sympa, vraiment mignon et aussi avec beaucoup d’humour. Cette amourette a donc commencé quelques semaines avant les grandes vacances si ma mémoire ne flanche pas. J’étais une jeune fille excessive, quoi que jle suis encore, je l’avoue et très naïvement je pensais que notre belle histoire d’amour allait survivre à deux mois de vacances estivales loin l’un de l’autre. Malheureusement notre histoire à pris fin (finalement heureusement pour nous deux car aujourd’hui il a trouvé une femme formidable et surtout il est papa et très heureux).

Vous savez quoi après la rupture j’étais vraiment triste, tellement triste que cette fichue rupture avait malheureusement mis de la distance entre ma Best Friend et moi (rassurez-vous aujourd’hui nous sommes les meilleures amies du monde). Je me retrouvais finalement un peu seule, sans amoureux et sans ma meilleure amies avec qui j’avais l’habitude de passer chaque minute que j’avais de libre et qui me comprenait et ce sans même parler. Après des mois et des mois de reconquête nous avons réussi à nous retrouver Enfin… Malheureusement d’autres histoires nous séparerons (hélas).

Finalement cette petite amourette m’aura tout de même permis de comprendre que rien n’est plus précieux que l’amitié et que l’amour se construit petit à petit et avec beaucoup de temps et de patience 😉

La suite à venir très vite ♥

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉 

Le corps d’après grossesse, sujet tabou !

Salut les filles !

Je n’avais pas spécialement prévu d’aborder le sujet du corps après l’arrivée de bébé mais finalement je pense que cela pourra sans doute être bénéfique et thérapeutique.

Lors de ma grossesse j’ai pris entre 11 et 13 kg disons que j’ai arrêté de me peser lors du 8ème mois car je voulais profiter des derniers de cette grossesse plutôt compliquée. Je vous avoue que je n’ai jamais eu de très rapport avec mon corps que j’ai énormément torturé par le passé me trouvant souvent beaucoup trop grosse et avec des formes totalement disproportionnées. Je ne sais pas vraiment d’où m’est venue cette obsession quelque peu idiote mais encore aujourd’hui il m’arrive d’avoir des phases un peu chaotiques. Les choses se sont doucement apaisées il y a quatre ans lorsque j’ai rencontré l’Amoureux, lui qui est un amoureux des bons petits plats et surtout qui est ancien pâtissier… Bref j’ai repris grâce à lui confiance en moi et en mon corps en lâchant totalement prise et ça m’a fait un bien fou.

Lors du début de ma grossesse j’ai eu des nausées pendant environ deux semaines grand maximum, les garces ont rapidement fait place à des envie totalement démesurée de manger de la brioche, des cookies, des crêpes maisons et du gâteau au chocolat. Eh bien certaines ne me croiront peut être pas mais j’ai mangé ce que je voulais et ce sans me priver… J’ai essayer cependant de maîtriser ses envies en ne me rendant pas malade pour autant.

Pendant ma grossesse mes proches m’avaient dit que de toute façon j’allais perdre la majorité de mes kilos dès l’accouchement… Eh bien ce fût une bonne blague car cela n’a pas été vraiment mon cas je n’en ai perdu que 4 ou 5 je ne me souviens plus exactement. J’ai très vite constater que mes hanches n’étaient plus les même et que mon ventre ressemblait à une bombe à eau… D’ailleurs aujourd’hui il n’est toujours pas musclé ! J’ai conservé ma bouée ventrale jusqu’au troisième mois de ma fille, je pense d’ailleurs qu’elle le trouvait bien confortable pour nos périodes de gros câlins. Au fil du temps j’ai tout de même essayé de faire un peu plus attention à mon alimentation en privilégiant les légumes et les crudités mais ce fût vraiment difficile avec un Amoureux qui est complètement fan de bouffe en tout genre.

J’avais secrètement pour objectif de retrouver la ligne pour cet été, la bonne blague, l’été est arrivé et ma bouée est bien restée ! Nous sommes donc partis en vacances avec bébé et j’ai lâché prise en me faisant plaisir et en ne m’interdisant rien.

J’ai complètement occulté ma bouée et les kilos non perdus d’après bébé. A mon retour de vacances j’ai conservé la même philosophie, ne pas penser aux kilos superflus cependant j’ai repris mon alimentation en mains car outre les effets sur le corps j’ai constaté les dégâts sur ma peau et mon sommeil. J’ai donc pris le temps de préparer des petites salades maison que je mange le midi dans laquelle j’y incorpore ce qui me fait envie, des féculents, des légumes verts ainsi que la viande qui me plait et comme ça je ne suis pas du tout frustrée car j’ai pu me faire plaisir tout en essayant de manger correctement et équilibré. Je continue d’ailleurs ce mode d’alimentation qui me convient totalement depuis début août.

baby-kilospostgrossesse

Je n’ai pas spécialement de conseil à vous donner en matière de kilos ou de perte de poids bien au contraire… Par contre, il ne faut pas laisser les autres vous critiquer ou vous juger car vous avez pas encore perdu vos kilos de grossesse. Rappelons tout de même que les six premier mois à temps plein avec un enfant ne sont pas de tout repos et que cela peut relever du parcours du combattant donc il faut être indulgent et ne pas faire de fixation là dessus les filles.

Quand ma fille avait trois mois nous sommes allés dans de la famille, juste avant notre départ mon Amoureux m’avait acheté deux jeans neufs car je ne pouvait plus m’habiller… Lors d’une conversation une personne mal attentionnée m’a fait une réflexion sur la taille de mon jean, croyez le ou non mais j’ai refusé d’ouvrir mon dressing pendant 4 mois à la suite de cette réflexion.

Au final je me suis rendue compte il y a quelques jours que finalement je pouvais de nouveau rentrer dans mes fringues d’avant bébé. Comme quoi, il faut laisser parler les mauvaises langues !!!!!

Courage les filles, cette période est difficile mais avec le temps tout rentre dans l’ordre.

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉