Mon 9ème mois de grossesse – le mois le plus long de ma vie

Mon 9ème mois de grossesse a commencé depuis plus de deux semaines. Je décide donc aujourd’hui de vous en parler car plus jours passent plus je manque de motivation étant très fatiguée. Rassurez-vous ma fatigue n’a rien d’anormal bien au contraire.

Ce 9ème mois de grossesse marque la fin de cette grande aventure commencée en juin dernier et je ne vous cache pas que je passe par des tas d’émotions et de sentiments tous plus forts les uns que les autres.

Ce qui domine principalement ce dernier mois c’est l’attente, une attente insoutenable et particulièrement longue que toutes les futures mamans comme moi connaissent. En ce qui me concerne c’est d’autant plus difficile car depuis le début de cette folle aventure on ne cesse de me dire que j’accoucherai avant terme. Eh bien je vous annonce aujourd’hui que je suis toujours enceinte et que je n’ai pas encore accouché à une semaine du terme donc bon les estimations à deux balles la prochaine fois qu’ils les gardent pour eux (rire).

grossesse-9ememois
9ème mois de grossesse

Côté forme physique :

Mon ventre est énorme et prend énormément de place. Il m’est devenu presque impossible de garder la même position que je décide d’être allongée ou assise donc c’est épuisant surtout la nuit quand on essaye de dormir.

Quant au sommeil il est plus qu’agiter, entre bébé qui bouge énormément chaque soir et les contractions qui peuvent également être de la partie ce n’est pas vraiment facile. Il faut également ajouter à ces petits désagréments le fait que je dois aller au petit coin presque toutes les  heures.

Pour le coup l’Amoureux manque aussi de sommeil et je culpabilise un peu. J’ai de la chance il ne dit rien car je crois qu’il comprend que la fin de grossesse n’est pas forcément des plus réjouissante 🙂

Lorsque je me motive pour faire une petite promenade c’est également compliqué, je marche comme une grand-mère de 70 ans, j’ai très vite mal au dos et dans ce cas aussi des contractions peuvent s’inviter et c’est de suite moins fun… Quoi qu’il en soit je fais avec et je continue de sortir un minimum afin de motiver bébé pour sa sortie !!!!

Côté médical :

En ce qui me concerne, la maternité dans laquelle j’accouche prévoit des monitoring chaque semaine au cours du dernier mois de grossesse ce qui demande de l’organisation car pour moi il m’est devenu difficile de prendre les transports et d’autant moins évident de payer encore et toujours un taxi (enfin bref…).

Du coup premier monitoring pour moi la semaine dernière, rien à signaler pour l’instant car bébé va très bien, il n’a d’ailleurs pas enregistré à ce moment là de contraction (dommage). J’ai ensuite vu la sage femme qui m’a ausculté, me trouvant très fatiguée elle m’a de suite proposé un décollement des membranes afin de provoquer un accouchement sous 48h environ (si cela fonctionne bien entendu).

L’Amoureux et moi avons refusé gentiment la proposition de la sage femme étant donné la méthode quelque peu barbare et d’autant plus que mon col est malgré tout ouvert à 2 bons doigts. Par ailleurs, je me suis renseignée concernant cette technique qui est très controversée et aujourd’hui je ne regrette pas mon NON catégorique. Je précise que mon refus n’est pas lié à une quelconque peur de l’accouchement, je ne veux prendre aucun risque pour mon enfant et ne pas souffrir inutilement.

Lors de la fin de la visite la sage femme m’a donc conseillé de marcher un peu chaque jour et elle m’a aussi proposé de multiplier les rapports avec l’Amoureux, ce qui n’est pas forcément évident quand on est épuisée et que son ventre est énorme mais bon…

Aujourd’hui je vacille entre l’envie de voir mon bébé, le stress de dépasser le terme et la fatigue, du coup mes journées ne sont plus très reposantes mais bon je tiens le coup et j’attends comme chaque semaine avec impatience le week-end pour le passer avec mon Amoureux. D’ailleurs la chambre de bébé est prête il ne manque plus que lui 😉

Et vous les filles, comment s’est passé votre 9ème mois de grossesse ? Avez-vous accouché à terme ou un peu plus tôt ? Dites-moi tout…

Prochaine étape l’accouchement !!!

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI  / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉

Mon 8ème mois de grossesse – L’épuisement total et la douleur sont mon quotidien # Part 2

Me voici donc de retour afin de vous terminer le récit de mon 8ème mois de grossesse.

Une seconde partie importante car comme je vous l’avais précisé lors de mon premier article ma semaine fût riche en rendez-vous et en rebondissements.

Quel soulagement vendredi soir lorsque je réalise que tout est enfin terminé et que « normalement » il ne me reste un seul et unique rendez-vous avant l’accouchement.

Pendant toute cette semaine de folie j’ai eu la chance d’être accompagnée de l’Amoureux qui s’est montré exemplaire et très à l’écoute de mon stress. Eh oui le stress ne me quitte plus et je pense qu’il ne me quittera plus et ce jusqu’au jour de l’accouchement maintenant.

Dans la première partie je vous expliquais que bébé était déjà en position de sortie du coup je dois me ménager le plus possible pour qu’il reste le plus longtemps possible bien au chaud dans mon ventre. Je dois donc dire adieu au traditionnel ménage et grosse balade que j’ai l’habitude de faire. Je dois donc maintenant me familiariser le plus possible avec le lit et le canapé pour de longues siestes avec mes chats. Je me suis déjà bien échauffée cette semaine car l’épuisement étant intense j’ai fait la sieste chaque aprem’.

Parlons de l’échographie de vendredi dernier maintenant :

Nous sommes entrés en salle d’écho et à notre grande surprise le médecin nous demande : pourquoi devez-vous faire une échographie complémentaire ? Nous lui répondons qu’il semble que bébé ne soit pas bien gros et qu’il faille un contrôle supplémentaire. Je ne sais pas si cela devait nous inquiéter ou nous rassurer pour le coup (enfin bon, nous sommes malheureusement habitués que dire d’autre).

L’échographie commence avec un bébé tout en mouvements et qui va donc très bien. Le médecin nous rassure rapidement en nous disant que toutes les mesures sont excellentes, que son évolution est tout à fait satisfaisante et que bébé est « parfait« . Ah bon « parfait » ? C’est bien la première fois qu’on me dit ça en 8 mois de grossesse et vous savez quoi cela fait un bien fou au moral…

Alors j’ai envie de remercier ce médecin pour être plus humain que ceux que nous avons eu l’occasion de côtoyer pendant plusieurs mois.

L’échographie se poursuit et arrive le moment de l’estimation du poids, j’ai le coeur qui bat ultra vite tellement j’ai peur de ce qu’on va me dire. D’un coup le médecin nous annonce que notre petit bout pèse environ 2kg400 ce qui est tout à fait dans la norme pour le terme actuel. Je suis envahie par un gros soulagement et j’avais presque envie de sauter de joie, mais impossible étant donné mon gros ventre.

Je regarde dès notre sortie de la salle le compte rendu et je réalise ENFIN que notre bébé n’est plus tout au bout de sa courbe de poids et que donc tout va bien. Il n’est peut être pas très gros mais franchement nous on s’en fiche car nous sommes heureux. La journée de vendredi a illuminé ma semaine !!!!

A l’heure où je termine cet article je viens tout juste de rentrer dans ma 35ème semaine de grossesse soit la 37ème SA. Je suis officiellement dans le 9ème mois, maintenant bébé peut se permettre de montrer le bout de son nez car ses poumons sont arrivés à maturité.

Cette semaine va principalement être consacrée au repos mais aussi aux derniers préparatifs de la chambre (qui est presque terminée).

Je dois également commencer ma valise pour la maternité mais ça c’est une histoire…

Avez-vous des conseils pour la préparation de la valise ??? J’ai ma liste mais j’ai peur d’oublier quelque chose d’indispensable…

 

8ememois-grossesse

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉

Mon 8ème mois de grossesse – L’épuisement total et la douleur sont mon quotidien # Part 1

Je l’attendais depuis un moment ce huitième mois tout en sachant qu’il annonce la fin tant attendue de ma grossesse.

Ce huitième mois commence pour moi pendant les fêtes de fin d’année, pile lors du passage de 2016 à 2017. Que vous dire eh bien tout comme la nouvelle année, il marque une réelle transition dans ma grossesse.

Vous allez sans doute me prendre pour une folle mais je vous assure que la différence entre ce mois-ci et les précédents est inqualifiable (enfin pour moi bien entendu).

Pour commencer cet avant dernier mois de grossesse je décide de partir 5 jours auprès de ma famille dans le sud-ouest. En effet, pour moi cette étape était plus que nécessaire avant l’étape suivante qu’est l‘accouchement.

Cependant la veille de mon départ j’ai eu la joie et bonheur de passer ce qui devait être ma dernière échographie (celle de la 32ème SA). Vous avez sans doute constaté mon ton quelque peu ironique là non? Que vous dire… L’échographie en elle-même se passe plutôt bien, bébé est bien positionné pour la sortie et ces mesures sont bonnes (ouf de soulagement). Nous nous sentions rassurées (pour une fois depuis le début) mais malheureusement le logiciel nous annonce un bébé ne pesant pas très lourd. Eh oui du coup l’angoisse est de nouveau de retour en cette fin de grossesse ainsi qu’une multitudes de questions.

J’ai eu le droit à un tas de réflexions du style, Madame vous n’avez pas pris beaucoup de kilos pendant votre grossesse, au jour où je vous écrit j’ai pris 11kg. Je me suis sentie tout de suite attaquée (mon poids étant un sujet particulièrement sensible), j’ai rétorqué de suite que je mangeais à ma faim et selon mes envies (je ne peux pas faire beaucoup mieux). En me voyant plus qu’en colère l’Amoureux est rapidement venu me défendre à ce sujet d’ailleurs.

Une réflexion stupide n’ayant finalement aucun rapport avec le poids de bébé, eh oui les choses n’ont pas été remises dans leur contexte ça j’en suis certaine. Malheureusement j’ai eu un début de grossesse difficile mais expliquant tout à fait le petit poids de bébé, il faut également préciser que le cordon peut également être la cause de ce problème. Cependant c’est tellement plus facile de blâmer la Maman qui est déjà totalement stressée par cette grossesse sans fin.

Après ces rebondissements je vous propose de vous parler de ma forme physique.

La première semaine de ce 8ème mois de grossesse ne m’ pas marqué plus que ça disons que je n’ai pas vraiment constaté de réel changement, toujours un sommeil perturbé mais ça c’est de naissance j’ai envie de vous dire.

Les grosses différences vont apparaître la semaine suivant mon retour de chez mon père. Je constate rapidement un état de fatigue extrême m’empêchant de sortir de la maison et me démotivant totalement.

A cette fatigue s’ajoute des douleurs lorsque bébé bouge (pauvre petit coeur), bébé grandit chaque jour un peu plus et a de moins en moins de place, il est donc tout à fait logique que ces mouvements deviennent un peu plus douloureux étant donné ces différents paramètres. Par moment je me sens aussi coincée que bébé dans certaines positions. J’ai très vite commencé à me sentir totalement inutile (en mode gros boulet) n’arrivant plus à faire grand chose. J’ai malgré tout essayé de trouver la motivation car un gros chantier nous attendait ce mois-ci, l’installation de la chambre de bébé et le grand nettoyage de ces petits vêtements. Finalement tout ceci m’a redonné un coup fouet 😉

La plus grosse évolution arrive à la fin de ce mois de grossesse il y a environ une semaine. Les jours continuent de passer et de défiler plus ou moins rapidement et je ressens un poids assez conséquent dans le bas du ventre et des douleurs au niveau du bassin. je ne me suis pas inquiétée plus que ça sachant depuis des mois que tôt ou tard mon bassin devra s’adapter à l’arrivée de bébé. J’ai tout de même compris assez rapidement que bébé avait déjà pris sa position pour sortir et je ne vous raconte pas la sensation étrange lorsqu’il bouge sa tête alors qu’elle est assez basse… Depuis le début de la grossesse c’est sans doute la seule fois où je ne me suis pas trompée, cela m’a été confirmé par la gynécologue lors de ma consultation…

Du coup les choses commencent petit à petit à prendre une tournure un peu différente. J’ai le droit en cette fin de 8ème mois à une multitudes de rdv qui n’en finissent plus, consultation gynéco, anesthésiste, et vous savez quoi encore une autre écho pour me stresser encore et toujours.

8ememois-grossesse
8ème mois de Grossesse

Je ressens une fois de plus une gros stress qui ne me quitte plus et mon pauvre bébé que j’aime tant doit le ressentir.

Je pensais pouvoir boucler cet article mais non du coup je vais devoir vous en rédiger une suite étant donné que je n’ai pas encore passé l’ensemble de ces rdv. Allez savoir ce qui m’attend encore quoi qu’il en soit on reste positif et je ne suis pas seule, j’ai l’Amoureux qui a pris sa semaine de congé pour rester avec moi (merci mon Chéri).

Je reviens vite vers vous pour vous raconter la fin de ce 8ème mois…

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / TwitterICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉

Mon 7ème mois de grossesse – Quand la fatigue s’installe sans me quitter

Aujourd’hui je vous parle de mon 7ème mois de grossesse, l’entrée vers le dernier trimestre tant attendu et tant espéré de toutes les femmes enceintes.

Ce qui a marqué le plus ce 7ème mois de grossesse en ce qui me concerne c’est la force de bébé et son énergie chaque soir à faire la fiesta dans mon bidou.

Je sentais bébé bouger depuis déjà deux mois mais là je crois qu’il atteint toutes mes espérances.

En effet, bébé bouge dès mon réveil le matin, le midi et le soir il fait une java du tonnerre. Je vous avoue que c’est malgré tout ultra rassurant car les petits mouvements de ces derniers mois ce sont transformés en de grandes vagues sur mon ventre et c’est vraiment fun à voir 😉

Le plus difficile est je pense de trouver la position la mieux adaptée dans le lit, un coup à gauche, un coup à droite, quelque soit le côté choisi bébé continue de bouger encore et toujours et parfois il fait de très gros mouvements qui me réveillent ou m’empêchent de dormir. Je crois donc qu’il est inutile de vous préciser que les nuits de plus en plus courtes.

En ce qui concerne mon poids (sujet sensible oui je l’admets) je vous annonce officiellement avoir atteint les 10 kg, il me reste donc environ deux mois pour limiter ma prise de poids. Comment vous dire que cela reste toujours plus facile à dire qu’à faire car on a toujours une envie de gâteaux ou de chocolat vers 16h donc bon eh bien on fait au mieux.

Vous voulez un secret, très franchement je ne fais absolument pas attention à mon alimentation et je mange uniquement ce qui me plait, pour le régime on verra plus tard 😉

7mois-grossesse
7ème mois de grossesse

Le plus frustrant je pense que ça sera lors des réveillons de Noël et du jour du l’an. Eh oui qui dit non immunisée contra la toxoplasmose signifie interdiction de manger du saumon fumé, des fruits de mer diverses et variés, du foie gras, du vrai formage au lait cru et le pire du pire de la bûche de Noël celle-ci étant réalisé avec des oeufs crus… cela s’annonce épique dites moi ce réveillon.

Dans mon malheur j’ai la chance de passer le réveillon de Noël chez moi j’ai donc pu choisir moi-même le menu et donc je ne me priverai pas (oufffffff).

Je peux également vous dire qu’il me faut environ 5 bonnes minutes pour me lever de mon canapé seule (eh oui ça craint grave) effectivement quand l’Amoureux est là c’est beaucoup plus rapide. Je mets environ 35 à 40 minutes pour prendre une simple douche et beaucoup plus lorsque j’envisage de m’épiler les jambes (oui oui vous pouvez rire c’est fait pour). Je suis toujours aussi lente quand je dois aller chercher ne serait-ce qu’une baguette.

Lorsque j’envisage une sortie avec des amis il faut que celle-ci soit limitée à environ deux heures grand maximum car impossible de marcher plus de 15 minutes consécutives et de rester debout plus de 10 minutes d’affilées.

J’oubliais, je me lève environ une bonne dizaine de fois par nuit pour aller faire ma petite pause « pipi« , eh oui je sais c’est so glamour. Il faut souligner ce point car il vraiment très handicapant au quotidien, croyez moi !

Le dernier point que je voulais partager avec vous c’est l‘extrême fatigue que je ressens au quotidien et ce quoi que je fasse au cours de ma journée.

Il m’arrive de pouvoir faire des siestes de plus de deux heures en pleine journée, ce qui ne me ressemble pas du tout. Je comprends maintenant beaucoup mieux pourquoi le médecin ne cesse de me dire de me reposer dès que l’occasion se présente 😉

Les joies de la fin de grossesse….

On essaye cependant de me rassurer sur mon état physique en me disant que d’ici quelques semaines je ne réussirai pratiquement plus à mettre mes chaussures seule.

Les journées vont commencées à être vraiment longues je pense.

Rassurons-nous en voyant le bon côté des choses… Il me reste une seule et unique échographie (c’est vraiment peu pour deux mois je trouve, je pense que j’irai chez ma gynécologue avant le terme histoire d’être rassurée) et deux consultations.

Le terme de la grossesse arrive enfin et il me tarde chaque jour un peu plus de pouvoir serrer bébé dans mes bras 😉

Quoi que l’accouchement c’est une autre histoire… Je vous en parlerai le mois prochain je pense…

 

PS : Vous pouvez également me donner votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ICI / Twitter ICI ou bien commenter la photo correspondante à l’article via Instagram ICI

Je vous y attends 😉

Mon 6ème mois de grossesse… Bientôt le dernier trimestre !!!

Aujourd’hui je vous parle de mon 6ème mois de grossesse…

Je ne sais pas pour vous les filles mais en ce qui me concerne j’ai eu le sentiment que c’était l’un des plus longs depuis le début de ma grossesse. J’ai sans doute ce sentiment car il s’agit du dernier mois avant l’entrée dans le tout dernier trimestre (tant attendu en ce qui me concerne).

Dès le commencement de ce nouveau mois j’ai commencé à ressentir une fatigue extrême, pire que celle que je connaissais jusque là et ce même lors des trois premiers mois de grossesse. Il m’est donc arrivée de faire une sieste le matin vers 10h30 et une autre l’après-midi. C’est un luxe que seule les femmes enceintes peuvent s’offrir je pense 😉

En ce qui concerne la taille de mon ventre, comment vous dire, eh bien il est de plus en plus gros et très dur, je pense que bébé explore mon bidon dans toute sa splendeur. J’ai également constaté un autre phénomène étrange, qui va probablement vous faire rire. Mon nombril a quasiment disparu de la surface de mon ventre. On pourrait même croire qu’il s’est refermé.

Un autre chamboulement est également apparut et c’est sans doute celui qui me perturbe le plus. Je n’avais sans doute pas mesurer le fait que plus bébé allait grandir plus il serait difficile pour mois de faire certaines choses du quotidien. Aujourd’hui ma démarche ressemble plus à celle du vieille dame qu’à celle d’une jeune femme de 32 ans et mon dos est soumis chaque jour à rude épreuve et ce quelque soit la position que j’utilise.

Comme beaucoup de femmes dans mon cas j’ai dû me rendre à l’évidence et investir dans un coussin d’allaitement et ce fameux coussin est devenu aujourd’hui mon meilleur ami. C’est un investissement mais je ne le regrette pas. Depuis qu’il est entré dans ma vie je peux de nouveau trouver une position correcte sur le canapé et ça c’est une révolution. Je remercie donc l’Amoureux pour ce cadeau 😉

grossesse-accessoires
Coussin d’Allaitement

Du côté de bébé ça remue beaucoup beaucoup beaucoup. Il y a des jours où bébé bouge toute la journée sans me laisser vraiment de répit car ces petits coups sont beaucoup plus prononcés et ses membres beaucoup plus grands (enfin selon l’idée que je m’en fais bien entendu).

J’ai également remarqué que bébé réagissait après que je mange certains aliments ce qui est assez marrant pour le coup. Il y a des moment où bébé se retourne et à tendance a appuyer terriblement sur ma vessie, il est inutile de vous préciser que je me lève environ 10 fois par nuit pour aller au petit coin ce qui coupe mon sommeil 🙁

Le moral de la maman semble s’apaiser un peu cependant des angoisses ressurgissent systématiquement lors de la consultation mensuelle ainsi que lors de l’échographie. Quand-est-ce que maman arrivera à se détendre ? Excellente question… pas tout de suite je pense.

6mois-grossesse
6ème mois de Grossesse

Depuis deux semaines avec l’Amoureux nous avons commencé certains achats pour bébé.

Pour le moment rien de très extravagant (maman toujours aussi stressée). Nous avons donc investis (lentement mais surement) dans une jolie baignoire pour le bain, deux beaux pyjamas, deux body et une paire de chaussette.

Après des recherches dans différentes enseignes pour nouveaux nés nous avons choisi un lit et une commode IKEA que je vais customiser avec de beaux autocollants. Malheureusement les enseignes du type Aubert ou Bébé 9 sont un peu trop onéreuses, nous avons fait le choix de gâter bébé autrement, avec un matelas confortable et de beaux accessoires de déco. Enfin pour le moment rien est fait.

Je vous mets mes achats meubles de bébé dans la rubrique « shop » du blog vous pourrez me dire ce que vous en pensez.

En route pour le 7ème mois et donc l’entrée dans le troisième et dernier trimestre !!!

Le 5ème mois de grossesse (que du bonheur ou presque)

Mon cinquième mois de grossesse touche à sa fin, on entre donc dans le 6ème mois avec énormément de fatigue au compteur.

Ce 5ème mois fût particulièrement long entre les rendez-vous à la maternité pour la consultation et l‘échographie morphologique et le compte rendu à faire à ma gynécologue. Enfin bref de quoi perdre du temps et des jours de repos malheureusement.

J’étais initialement suivie à l’hôpital Necker à Paris jusqu’à la fin du 4ème mois mais avec mon Amoureux nous avons dû prendre rapidement la décision de choisir une maternité plus proche de notre domicile. Un par obligation, nous avons choisi Bondy et l’hôpital Jean Verdier qui reste beaucoup plus prêt en cas de souci.

Ce qui aura marqué ce 5ème mois c’est ce changement de maternité et de personnel soignant. On peut dire que c’est le jour et la nuit. En effet, à Necker j’étais vraiment « chouchouter » ce qui était très agréable car le côté humain prime vraiment chez eux. Malheureusement je n’ai pas du tout ressenti la même chose lors de mon premier rendez-vous de consultation à Jean Verdier. D’ailleurs mon avis n’a fait que s’accentuer lors de l’échographie.

Malheureusement on pas le choix donc on se dit qu’il faut faire avec !

Le plus difficile au cours de ce mois a été de me rendre à cette échographie tant redoutée par les futurs mamans. En plus de ça étant donné que la date n’a eu de cesse de changer mon Amoureux n’a pas pu m’accompagner mais par chance mon père était de passage.

Lors de cette échographie le médecin mesure chaque membre du bébé et vérifie l’ensemble de ses organes vitaux et surtout qu’il ne manque rien au bout développement du bébé après l’accouchement. Je pense qu’il est donc inutile de vous dire que cet examen est assez long et donc ultra stressant.

En ce qui me concerne j’étais déjà totalement stressée étant donné le caractère délicat de ma grossesse en plus de ça le déroulement de l’examen ne m’a pas du tout emballé.

Je suis rentrée dans la salle d’échographie où l’ambiance était particulièrement froide. L’interne a commencé l’examen accompagnée du médecin chef et à ma grande surprise ne m’a presque pas laissé regarder l’écran afin que je puisse voir mon ptit bébé. A ce moment là je n’avais qu’une envie prendre mes affaires et partir. Après avoir réussi a faire comprendre à ces deux femmes que cela m’était insupportable elles ont enfin fini par tourner cet écran de malheur !!! Le comble dans tout ça c’est qu’il n’y a eu aucun échange pendant l’examen.

L’échange principal : tout va bien le bébé est tout à fait dans les courbes on se revoit en décembre Madame…

J’étais malgré tout soulagée car depuis le début de la grossesse c’est l’une des rares fois où l’on m’a rassuré.


Outre le côté purement médical que je viens d’aborder il y a des instants magiques qui se produisent lors de ce 5ème mois.

J’ai enfin commencé à sentir bébé bouger dans mon ventre ! Victoire j’ai cru que ce moment n’arriverait jamais… En fait j’ai compris au bout de quelques jours que c’était bien bébé qui bougeais, eh oui comme le dise les médecins lors de la première grossesse on ne fait pas forcément attention.

Au début c’était de tout petits coups que je sentais uniquement au repos avec mes deux mains posées sur mon ventre. En l’espace de trois semaines les petits coups son devenus beaucoup plus francs et beaucoup plus fréquents. Maintenant je vois même mon ventre bouger au rythme des coups de bébé. Cette expérience est pour moi la plus belle depuis le début de ma grossesse. Maintenant je suis rassurée dès que je sens ptit bébé bouger.

Ce qui est complètement fou c’est de pouvoir faire sentir bébé bouger à mon Amoureux. Depuis deux semaines il se couche chaque soir avec la main sur mon ventre espérant sentir bébé. Cependant bébé est capricieux, il bouge plus le matin (chut faut pas le dire au Papa hihi).

Prochaine échographie début décembre, c’est très long pour moi d’attendre…

Je rentre aujourd’hui dans le 6ème mois et croyez c’est également une aventure…

vivrehautfeminin-grossesse
5ème mois de grossesse
vivrehautfeminin-grossesse
5ème mois de grossesse

Les premiers mois de grossesse entre angoisses et bonheur

Le titre de ce tout nouvel article est assez évocateur en ce qui concerne le sujet que je vais évoquer aujourd’hui avec vous.

En effet, la grossesse est un sujet qui me tient particulièrement à coeur et ce depuis un bon moment déjà.

Pour celles et ceux qui me suivaient sur mon précédent Blog j’avais déjà fait une série d’articles concernant le sujet délicat de la grossesse et du désir d’enfant. je ne vais pas revenir sur mes péripéties personnelles car aujourd’hui les choses ont ENFIN évoluer à ce sujet.

Après des mois d’angoisses et d’essai nous avons enfin touché le but ultime avec mon Amoureux. Pour ne rien vous cacher nous n’y croyions plus lorsque la nouvelle est tombée. Afin de réaliser que nous nous lancions de nouveau dans le projet bébé il a aura malgré tout fallut que je fasse deux test urinaire et au moins trois prises de sang (quoi de plus angoissant…).

Me voilà donc de nouveau enceinte et ce depuis juin dernier. Malheureusement j’ai beaucoup de mal à ma réjouir de cette formidable nouvelle et ce suite à mes échecs précédents. Je décide donc de continuer de vivre comme de coutume entre boulot et vie personnelle.

C’est lors d’une premier rendez-vous chez ma gynécologue que je prends donc conscience que je suis enceinte. Elle décide rapidement de me mettre au repos étant donné mon état de stress et vu la distance que j’effectue chaque jour entre le boulot et la maison.

Comment vous dire… Eh bien ce n’était pas évident de se retrouver à la maison dès la fin du premier mois. J’avais bien trop de temps pour me faire un tas de films et pour stresser quant à une éventuelle fausse couche.

Le second mois se termine et je pensais vraiment retourner bosser rapidement pour arrêter de me prendre la tête, cependant je me suis opposée à un non catégorique du médecin car très fatiguée car impossible de manger correctement (eh oui les maux de grossesse que du bonheur). A ce moment précis je réalise malgré que si je ne reprends pas avant les trois premiers mois révolus il est fort probable que je reste « at home » jusqu’à la fin de ma grossesse.

J’ai malgré tout de la chance si je puis dire car les nausées sont rapidement parties mais elles ont laissé place à une multitudes d’autres maux de grossesse, transit en stand byfatigue, cheveux vraiment abîmés, ventre qui gonfle ultra rapidement et j’en passe.

Pour me rassurée je vais chez ma gynécologue presque toutes les semaines, aujourd’hui je réalise que c’était un peu ridicule mais bon l’angoisse reste malgré tout plus forte que tout.

L’été continue son cours et les jours passent, j’avais réussi à calmer mes angoisses cependant elle sont de nouveau réapparues mi-août au moment de l’échographie du premier trimestre. Je pense que pour moi ce jour fût l’un des plus difficile de ma vie. J’y suis allée super stressée la seule chose qui me motivait c’était finalement mon départ en vacances le lendemain.

Malheureusement tout ne s’est pas déroulé aussi facilement et je ne suis pas rentrée à la maison sereine comme je l’espérais. J’ai donc de nouveau rapidement compris que j’allais devoir faire une multitude d’examens complémentaires.

C’est sur le chemin du retour que j’ai eu une vraie prise de conscience… J’ai décidé ou plutôt je me suis jurée de passer de bonnes vacances et d’essayer de laisser mes angoisses de côté (même si c’est pas évident du tout). Alors malgré l’incertitude quant à la suite de ma grossesse je passe des vacances magnifiques.

Mon idée était tombée à pic (comme on dit) car bien qu’étant enceinte d’à peine trois mois nous avions rapidement réalisés avec mon Amoureux que devrions l’annoncer à notre entourage proche. Eh oui il m’était devenu impossible de cacher la nouvelle tellement mon ventre ne cessait de gonfler. Nous nous sommes lancés ce défi un peu fou mais qu’aucun de nous ne regrette aujourd’hui.

A l’heure où j’écris ces lignes beaucoup de choses ont évolué tant du mauvais côté que du bon.

Nous vivons plus ou moins au rythme des échographies et pour me rassurée je me couche chaque soir la main sur le ventre afin de sentir mon bébé bouger.

Nous avons fait le bon choix en faisant cette annonce car elle nous a permis d’avoir beaucoup de soutien par la suite.

Quoi que l’on puisse dire ou faire, quelques puissent être les objectifs que nous nous fixons les débuts d’une grossesse restent les plus angoissants. Je tire donc mon chapeau à toutes les femmes qui passent par là car dieu sait que ce n’est pas facile.

Nous attendons maintenant l’échographie « morphologique » du cinquième mois afin de nous projeter un peu plus mais ça c’est encore une autre histoire.

Quant à la suite c’est une autre histoire (…)