Comme un drôle de sentiment…

aude-perso

Depuis quelques jours maintenant je suis sous l’emprise d’un tas d’émotions diverses et variées…

Je ne sais pas si l’arrivée de l’hiver ou les fêtes qui se profilent en sont la cause mais il est vrai que beaucoup d’angoisses et de question me traversent l’esprit et c’est particulièrement pénible je vous l’assure.

Le sentiment le plus pénible à mes yeux c’est sans doute la lassitude. Vous me direz mais qu’est-ce que cette fille peut bien nous raconter. Eh bien je suis fatiguée d’être coincée entre ces quatre murs depuis bientôt presque six longs mois. Depuis six mois mes journées sont quasi identiques mis à part quelques sorties du type hôpital, gynéco enfin rien de très passionnant. La dernière fois que je me suis aventurée dans Paris c’était sous bonne escorte (avec Papa) et j’ai mis presque trois jours pour m’en remettre.

On ne cesse de me dire que c’est pour la bonne cause que le plus beau des cadeaux m’attend à l’issue de cette aventure qui fût une véritable épreuve physique et mentale pendant les quatre premiers mois. Pour être vraiment honnête ce qui me motive le matin c’est de me dire que ce sera une journée en moins à la fin de celle-ci.

Le plus perturbant c’est ce sentiment étrange de ne pas avoir su profiter de chaque instant de ma grossesse et ce dès son début. Eh oui aujourd’hui tout devient plus difficile et mon ventre de plus en plus imposant alors même si j’avais la possibilité de fair une grande sortie je crois qu’elle serait sans doute compromise. Depuis deux semaines je me traine, je suis systématiquement à bout de souffle après un petit quart d’heure de marche et mon dos me faire vraiment beaucoup trop souffrir. Cependant, je dois avouer que chaque nouvelle souffrance physique me donne du baume au coeur et je me dis que tout va bien.

Dans mon ventre tout semble aller pour le mieux, je me demande si je ne serai pas mieux à l’intérieur moi aussi à tenir compagnie à mon futur cadeau pour 2017. Je rêve beaucoup, comment maman pourrait donc se retrouver dans son propre ventre à faire la conversation à bébé, soyons fous un peu, l’imagination ne fait pas de mal.

Comment expliquer que le mois de décembre me hante sans doute à cause de mon échec de l’an passé et que très franchement je ne suis pas plus motivée que ça pour partir à la recherche des cadeaux et des différentes décorations de Noël. En plus de ça depuis maintenant une semaine les téléfilms de Noël ont fait leur grand retour à la télévision pour mon plus grand désespoir. Ne serait-il pas possible de dormir du 1er décembre au 2 janvier prochain ? Ne rêvons pas trop le repas de famille sera forcément d’actualité je vais devoir me faire à cette idée.

Je suis malgré tout particulièrement chanceuse d’avoir le soutien inconditionnel de mon Amoureux et de mes proches amis. Il ne faut pas se mentir pendant les coups durs ils ont toujours été là pour moi.

L’Amoureux essaye de me sortir dès que l’occasion se présente, alors j’ai régulièrement le droit au restaurant en amoureux et aux petites attentions tels que le petit déjeuner au lit le week-end. Bien que je ne sois pas réellement toujours facile à vivre et à déplacer en ce moment il reste vraiment à mon écoute et bienveillant. Mes Amies aussi les plus fidèles qui n’hésitent jamais à se déplacer pour une sortie, un thé, un restaurant ou juste comme ça, que ferais-je sans elles.

Il est vraiment temps que je laisse ses angoisses de côté mais c’est vraiment dur parfois… Pourquoi suis-je de celles qui se préparent toujours au pire et non au meilleur. C’est fou ça je ne suis pas plus malchanceuse que d’autre.

Vous savez quoi, je rêve d’une session shopping, une journée entière à trainer dans les boutiques et sur la toile à me faire plaisir, d’autant plus qu’aujourd’hui c’est le Black Friday (pffffff) même ce plaisir ne m’est pas autorisé ce mois-ci alors que j’ai reçu des dizaines de codes promo dans ma boîte mail (j’ai même pas songé à vous les faire partager du coup). Une petite vois ne cesse de me dire que  ce n’est pas raisonnable et en plus je ne rentre dans rien en ce moment. Pour le côté « ce n’est pas raisonnable » faut remercier une fois de plus mon employeur que j’aime tant. Les seules dépenses que je m’autorise plus ou moins sont pour la naissance.

Audrey il est temps de te secouer un peu là !!!! Que va dire ton Amoureux s’il lit ton article, d’autant plus que demain nous avons prévus de prospecter pour la chambre de bébé alors faut se mettre un bon gros coup de pied au derrière !!!!!

Et puis… très franchement de vous à moi les hormones seraient-elles pas une fois de plus en train de me jouer des tours ???? Vous pouvez continuer à me torturer autant que vous le voulez mais sachez que je ne m’avoue jamais vaincue 😉 

Si vous saviez le bien que me procure l’écriture, après ces quelques lignes je suis un peu plus légère… Comme quoi écrire est vraiment la seule chose qui me fasse réellement du bien et ce depuis toujours !

Dans le cas où vous vous seriez égarés sur ma page et que vous avez lu ces quelques lignes sachez juste qu’il s’agit de la complainte basique d’une femme enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *