Les premiers mois de grossesse entre angoisses et bonheur

Le titre de ce tout nouvel article est assez évocateur en ce qui concerne le sujet que je vais évoquer aujourd’hui avec vous.

En effet, la grossesse est un sujet qui me tient particulièrement à coeur et ce depuis un bon moment déjà.

Pour celles et ceux qui me suivaient sur mon précédent Blog j’avais déjà fait une série d’articles concernant le sujet délicat de la grossesse et du désir d’enfant. je ne vais pas revenir sur mes péripéties personnelles car aujourd’hui les choses ont ENFIN évoluer à ce sujet.

Après des mois d’angoisses et d’essai nous avons enfin touché le but ultime avec mon Amoureux. Pour ne rien vous cacher nous n’y croyions plus lorsque la nouvelle est tombée. Afin de réaliser que nous nous lancions de nouveau dans le projet bébé il a aura malgré tout fallut que je fasse deux test urinaire et au moins trois prises de sang (quoi de plus angoissant…).

Me voilà donc de nouveau enceinte et ce depuis juin dernier. Malheureusement j’ai beaucoup de mal à ma réjouir de cette formidable nouvelle et ce suite à mes échecs précédents. Je décide donc de continuer de vivre comme de coutume entre boulot et vie personnelle.

C’est lors d’une premier rendez-vous chez ma gynécologue que je prends donc conscience que je suis enceinte. Elle décide rapidement de me mettre au repos étant donné mon état de stress et vu la distance que j’effectue chaque jour entre le boulot et la maison.

Comment vous dire… Eh bien ce n’était pas évident de se retrouver à la maison dès la fin du premier mois. J’avais bien trop de temps pour me faire un tas de films et pour stresser quant à une éventuelle fausse couche.

Le second mois se termine et je pensais vraiment retourner bosser rapidement pour arrêter de me prendre la tête, cependant je me suis opposée à un non catégorique du médecin car très fatiguée car impossible de manger correctement (eh oui les maux de grossesse que du bonheur). A ce moment précis je réalise malgré que si je ne reprends pas avant les trois premiers mois révolus il est fort probable que je reste « at home » jusqu’à la fin de ma grossesse.

J’ai malgré tout de la chance si je puis dire car les nausées sont rapidement parties mais elles ont laissé place à une multitudes d’autres maux de grossesse, transit en stand byfatigue, cheveux vraiment abîmés, ventre qui gonfle ultra rapidement et j’en passe.

Pour me rassurée je vais chez ma gynécologue presque toutes les semaines, aujourd’hui je réalise que c’était un peu ridicule mais bon l’angoisse reste malgré tout plus forte que tout.

L’été continue son cours et les jours passent, j’avais réussi à calmer mes angoisses cependant elle sont de nouveau réapparues mi-août au moment de l’échographie du premier trimestre. Je pense que pour moi ce jour fût l’un des plus difficile de ma vie. J’y suis allée super stressée la seule chose qui me motivait c’était finalement mon départ en vacances le lendemain.

Malheureusement tout ne s’est pas déroulé aussi facilement et je ne suis pas rentrée à la maison sereine comme je l’espérais. J’ai donc de nouveau rapidement compris que j’allais devoir faire une multitude d’examens complémentaires.

C’est sur le chemin du retour que j’ai eu une vraie prise de conscience… J’ai décidé ou plutôt je me suis jurée de passer de bonnes vacances et d’essayer de laisser mes angoisses de côté (même si c’est pas évident du tout). Alors malgré l’incertitude quant à la suite de ma grossesse je passe des vacances magnifiques.

Mon idée était tombée à pic (comme on dit) car bien qu’étant enceinte d’à peine trois mois nous avions rapidement réalisés avec mon Amoureux que devrions l’annoncer à notre entourage proche. Eh oui il m’était devenu impossible de cacher la nouvelle tellement mon ventre ne cessait de gonfler. Nous nous sommes lancés ce défi un peu fou mais qu’aucun de nous ne regrette aujourd’hui.

A l’heure où j’écris ces lignes beaucoup de choses ont évolué tant du mauvais côté que du bon.

Nous vivons plus ou moins au rythme des échographies et pour me rassurée je me couche chaque soir la main sur le ventre afin de sentir mon bébé bouger.

Nous avons fait le bon choix en faisant cette annonce car elle nous a permis d’avoir beaucoup de soutien par la suite.

Quoi que l’on puisse dire ou faire, quelques puissent être les objectifs que nous nous fixons les débuts d’une grossesse restent les plus angoissants. Je tire donc mon chapeau à toutes les femmes qui passent par là car dieu sait que ce n’est pas facile.

Nous attendons maintenant l’échographie « morphologique » du cinquième mois afin de nous projeter un peu plus mais ça c’est encore une autre histoire.

Quant à la suite c’est une autre histoire (…)

2 thoughts on “Les premiers mois de grossesse entre angoisses et bonheur”

  1. Un très bel article.. Et j en retiens mon souffle.. J aime beaucoup comment tu nous racontes cette expérience.. Bravo pour ton blog il est super bien réalisé.. Bisous

Laisser un commentaire